La sédentarité dépasse dorénavant le tabagisme en tant que principale cause de mortalité dans le monde

De récentes publications d’experts américains nous révèlent de nouvelles recommandations en matière d’activité physique et de santé. Elles sont mises en avant dans un article publié en janvier par le Journal du Québec, dont nous reprenons les grandes lignes ici.

Ce que les outils de mesure de l’activité physique et de la sédentarité révèlent …

Les « nouveaux » outils (comme comme les podomètres qui mesurent le nombre de pas, ou les accéléromètres) mesurant l’activité physique et la sédentarité permettent une analyse plus précise que les questionnaires utilisés dans les précédentes études.

Voci leurs principales conclusions :

  • 20 % de la population est suffisamment active alors que plus du tiers est complètement sédentaire durant ses loisirs
  • la prescription associée à une réduction optimale du risque tourne autour de 150 à 300 minutes par semaine d’activité physique d’intensité modérée,  ou de 75 à 150 minutes par semaine d’activité physique d’intensité vigoureuse
  • le chiffre de 10 000 pas par jour souvent véhiculé, même s’il ne s’agit que d’une estimation, permet de diminuer les risques et d’améliorer la santé de façon très importante
  • les effets néfastes du temps assis sont démontrés, et plus on est assis longtemps durant la journée, plus il faudra faire de l’activité physique pour contrer les effets néfastes de la sédentarité …
  • et, bonne nouvelle, un peu d’activité physique est mieux que rien du tout !

sport-sante-boulogne-92-1

Vive la marche à pied, et le mouvement !

Article Journal du Québec ici : https://www.journaldequebec.com/2019/01/13/lactivite-physique-et-la-sante-quoi-de-neuf-docteur